La quasi-totalité des habitations neuves est couverte par des programmes de garantie. Pour que cette garantie s’applique pleinement, il est convenu qu’une inspection préréception soit effectuée par l’acheteur, en présence de l’entrepreneur. Cette inspection marque la fin des travaux et le début de la garantie. Voici quelques conseils pour vous assurer d’effectuer une inspection efficace et optimale.

Bien choisir l’inspecteur

Il est préférable de ne pas effectuer l’inspection préréception seul. Accompagnez-vous d’un inspecteur en bâtiment qualifié, qui saura voir « l’invisible ». Pour un maximum d’efficacité, choisissez un inspecteur qui est aussi architecte, technologue ou ingénieur.

Une liste préétablie

D’ordinaire, l’entrepreneur devrait vous remettre une liste préétablie d’éléments à vérifier dans votre condo ou votre maison fraîchement construits. Ce formulaire n’est pas exhaustif et vous pouvez y ajouter des éléments si vous le désirez. L’idéal est d’être en possession de ce document à l’avance, histoire de bien vous préparer à l’inspection.

Important : cette liste préétablie doit être approuvée par la Régie du Bâtiment du Québec et en porter la mention. Consultez ici un exemple de formulaire d’inspection préréception pour une copropriété, produit par la RBQ.

Que faire en cas de problème ?

Une porte ferme mal, la finition de la cuisine n’est pas à votre goût et la peinture des balcons a été mal appliquée… Que faire en cas de problème ou d’insatisfaction ?

Vous devez noter par écrit, sur une fiche prévue à cette fin, tous les points que vous jugez insatisfaisants. Vous pouvez bien sûr le faire pendant l’inspection, en présence de l’entrepreneur; mais vous disposez aussi de trois jours suivant l’inspection pour informer l’entrepreneur de vos commentaires et insatisfactions. Celui-ci devra effectuer les correctifs nécessaires dans un délai dont vous conviendrez ensemble.

Soyez minutieux et ne prenez pas d’entente orale avec l’entrepreneur : tout défaut non mentionné est considéré comme accepté, et vous ne pourrez pas exercer de recours en garantie.

Et s’il y a mésentente ?

Si vous ne vous entendez pas avec votre entrepreneur quant aux modifications et corrections à apporter, vous devez l’inscrire sur le formulaire d’inspection préréception, afin d’en informer l’administrateur de votre garantie. Celui-ci tranchera sur la question, soit en votre faveur, soit en la faveur de l’entrepreneur.

En somme, l’inspection préréception est une étape cruciale pour éviter les désenchantements et mauvaises surprises. Même s’il est facile de se laisser gagner par l’excitation quand sa nouvelle demeure est enfin prête, vous ferez mieux à ce stade-ci de garder la tête froide !