Les futurs acheteurs de condos sont unanimes : un espace de stationnement est un point essentiel, voire vital. Certains y pensent en termes de valeur de revente, d’autres simplement pour le confort et le côté pratique.

« Mais mon Dieu que c’est cher ! » me confiait récemment une jeune consultante en informatique à la recherche d’un condo à Montréal. Depuis plus d’un an, elle se bute à des prix faramineux pour les espaces de stationnements dans son quartier de prédilection, Rosemont. Pourtant, pas question de faire une croix sur ce critère : un stationnement, ou rien. Même son de cloche chez Daniel Quérin, représentant sur la route dans le domaine de l’alimentation : « le garage, c’est mon critère numéro un » affirme-t-il. Rien de moins. Le prix moyen d’une place de stationnement intérieure dans un condominium à Montréal tourne autour de 40 000 $, un chiffre qui a doublé en 20 ans. Le prix monte ou descend selon le quartier, la rareté des espaces, le luxe du condo etc.

Mais est-ce que ça vaut la peine tant que ça, un stationnement ? Apparemment…oui ! Suzanne Monier, courtier immobilier agrée depuis 27 ans et fondatrice du groupe immobilier Monier conseille systématiquement à ses clients d’acheter un espace de stationnement…ou même deux ! « Dans certains quartiers particulièrement, comme au centre-ville ou dans le Vieux-Montréal, c’est carrément primordial » explique-t-elle. « La valeur de revente du condo diminue grandement sans garage ». Il faut dire que dans ces quartiers, le stationnement disponible sur la rue se fait rare, particulièrement durant la saison estivale.

Ayant flairé la bonne affaire, les nouvelles constructions prévoient d’ailleurs beaucoup plus d’espaces de stationnement intérieur, ajoute Suzanne Monier. Parfois, les promoteurs doivent même limiter l’achat de ces espaces, puisque certains propriétaires tentent d’en réserver 3 ou 4 afin de les louer à profit. Il existe tout un marché pour ça !

Bref, le stationnement constitue clairement une plus-value pour un acheteur, que ce soit au niveau de la revente, de la location ou simplement de l’amélioration de la qualité de vie. Avec les longs hivers, les heures de déneigement, les risques de vol ou de vandalisme, avoir un garage intérieur privé est certainement agréable. On comprend donc que plusieurs futurs acheteurs priorisent ce critère dans leur recherches et sont prêts à s’endetter un peu plus pour cette valeur ajoutée.