La vie de quartier à Montréal est bien vivante, et chaque quartier a sa propre personnalité. Dans cette série en cinq parties intitulée "la personnalité de Montréal", Guide Habitation expose les différences de chaque quartier par la visite de restaurants qui y sont bien établis.

Rosemont et Chez Roger

Chez Roger, le bar autant que le restaurant, est maintenant une institution dans le quartier Rosemont. Depuis 10 ans, le restaurant est en mutation, tout comme le quartier. "Nous sommes passés d'un resto à barbecue à un bistro qui offre à peu près toutes les cuisines du monde", note Normand Guérin, copropriétaire. Alors on va Chez Roger, aujourd'hui? "On a un gril au charbon qui vient de Buenos Aires, donc on a des grillades; on a des tartares, des huîtres, du foie gras; on aime jouer avec nos ingrédients; [...] et on fait affaire avec des producteurs québécois." Tout ça dans une large gamme de prix: "On peut vendre un plat à 50$ et une bouteille à 150 $ tout comme on peut offrir un plat à 12 $ et un verre à 7 dollars", ajoute-t-il.

Chez Roger, c'est également une belle manière de décrire le quartier.

Premièrement, Rosemont est un quartier à plusieurs pôles: "La rue Beaubien, la promenade Masson, la Plaza St-Hubert, la Petite Italie et le Nouveau-Rosemont", énumère M. Guérin. Chez Roger est aussi un resto à plusieurs pôles: un bar avec un large choix de bières en fût, et un restaurant qui prend son inspiration aux quatre coins du monde.

Puis, le menu Chez Roger "tourne régulièrement, nos clients sont du quartier et comme ils viennent souvent, ils veulent se faire surprendre", affirme M. Guérin qui qualifie son restaurant d'endroit en constante évolution. Un peu comme Rosemont: "Quand on s'est installés ici, il y avait beaucoup de personnes âgées. Aujourd'hui, je vois souvent de jeunes couples avec deux autos," ajoute le patron.

[fancygallery id="5" album="5"]

Finalement, Chez Roger est installé sur des bases éprouvées par le temps: "Nous ne sommes pas pour l'originalité à tout prix. C'est aussi vrai pour le décor: j'aime les choses qui sont un peu intemporelles, on ne veut pas être associés à une tendance quelconque." Et Rosemont est un quartier indissociable de son passé, marqué par les shops Angus, où des travailleurs honnêtes gagnaient leur vie avec leurs mains. Le quartier a aussi son propre style de vie auquel plusieurs résidants se reconnaissent.

Service classique; une clientèle de 25 à 60 ans; un resto presque toujours plein; un bar à atmosphère chaleureuse: les deux Chez Roger, le bar et le bistro, peuvent plaire à tous.

Des portions généreuses

Chez Roger, les portions sont généreuses.

L'entrée de foie gras du jour comprend une terrine de foie gras froide et un beau morceau de foie gras poêlé; les sliders de champignons sont couverts de fromage fondu dégoulinant et savoureux. Aussi, les côtes levées barbecue sont servies sur une montagne de frites maison avec une salade de chou traditionnelle.

Le boudin noir de Chez Roger est un plat qui vaut le détour. La purée de légumes racine et le broccolini sont de dignes accompagnements, mais les deux grosses saucisses marron – qui n'ont rien de photogénique – sont d'une délicatesse et d'une onctuosité difficiles à répliquer à la maison.

Avec une telle quantité de bouffe, il faut parfois se raisonner et oublier le dessert. Heureusement qu'il y a aussi le bar pour nous servir le digestif...

Bistro Chez Roger, 2316 Rue Beaubien Est, ouvert tous les jours de 18h à 23h.