La vie de quartier à Montréal est bien vivante, et chaque quartier a sa propre personnalité. Dans cette série intitulée "la personnalité de Montréal", GuideHabitation.ca expose les différences de chaque quartier par la visite de restaurants qui y sont bien établis.

La personnalité de Montréal: le Vieux-Montréal et le Mangiafoco

Le Vieux-Montréal est la scène d'un développement spectaculaire depuis quelques années. Bien qu'il s'agisse du quartier touristique par excellence du Québec, de plus en plus de gens y viennent pour y habiter. Et le quartier est plus beau que jamais, avec ses rues pavées et ses immeubles anciens.

Le restaurant italien Mangiafoco est installé tout juste derrière la Basilique Notre-Dame depuis plus de deux ans.

Un mélange bien agencé entre le traditionnel et l'en vogue, entre le luxe et le rustique, entre la cuisine moderniste et ancienne, le Mangiafoco présente des pizzas cuites dans un four à bois authentique importé d'Italie et une grande cave à vins exclusive aux côtés de plats de moelle et de joue de bœuf ou de morue noire confite avec un beurre de homard.

"Nos plats sont d'inspiration italienne, avec une base très traditionnelle, explique PM Tremblay, copropriétaire du Mangiafoco. Mais aussi, on aime bien casser le moule. C'est ce qui fait qu'on est un peu différents des autres. On s'est trouvé une créneau et on y tient. On sait ce qu'on veut."

Le Mangiafoco est un peu comme le Vieux-Montréal: en plus d'avoir ses fondations basées sur des siècles de tradition, il trace son propre chemin grâce à des artisans bien contemporains.

[fancygallery id="5" album="1"]

Et pour compléter l'analogie, sa cave à vins, ancrée dans les fondations de l'immeuble, est pleine de vins anciens et nouveaux, mais tous créés avec soin.

"On mise beaucoup sur des importations privées, affirme M. Tremblay. On fait donc affaire avec de petits vignobles. Les vins issus de productions de masse ne nous intéressent pas. C'est bon d'avoir du vin fait avec amour."

Le Mangiafoco est également un "bar à mozzarella". Il ne faut pas se méprendre, il ne s'agit pas de la mozzarella râpée ou fondue qui se retrouve sur les pizzas des casse-croûte québécois, mais bien de la mozzarelle fraîche, en boule, crémeuse, molle et douce. "On offre le choix entre quatre type de fromage: la bufala traditionnelle (mozzarella au lait de bufflonne, NDLA); la bufala fumée; une bufala aux truffes et la burratina, qui est une mozzarella farcie à la crème. Tous ces produits viennent directement d'Italie. On reçoit deux arrivages par semaine. C'est très authentique." Puis, le client choisit des à-côtés: légumes frais ou marinés et charcuteries. Le tout est accompagné de pain frais, d'huile d'olive et de vinaigre balsamique, et le plat est à partager entre tous les convives.  "On crée des assiettes qui l'on pose au milieu de la table, dit M. Tremblay. C'est super convivial. C'est abordable et cela prend bien avec une bonne bouteille de vin!"

Se distancer du "tourisme à tout prix"

Le quartier a longtemps été boudé par les Montréalais. Durant plusieurs années, le seul établissement du "Vieux" fréquenté par les Montréalais était le Deux-Pierrots. Aujourd'hui, grâce entre autres aux condos qui s'y construisent, la vie de quartier a repris.

Selon le copropriétaire, le Mangiafoco est avant tout préoccupé par sa relation avec son voisinage immédiat. Il insiste sur les pratiques de son établissement: " On donne la priorité aux "locaux". Les touristes s'adaptent à nous, pas le contraire. Par exemple, durant le Grand-Prix (de F1 de Montréal, NDLA), nous ne gonflons pas nos prix! Nous ne faisons pas non plus de publicité. Les touristes sont évidemment les bienvenus, mais ils ne sont qu'un petit pourcentage de notre clientèle."

Plaire aux touristes c'est bien; plaire aux membres de la communauté, c'est mieux.

Le Vieux-Montréal est un peu comme le Mangiafoco, conclut PM Tremblay: "Une place sans prétention, de bon goût et au look unique."

Quelques restaurants situés dans le Vieux-Montréal

Voir la carte sur Google Maps.