Avez-vous entendu parler du déménagement de la Maison Keegan, la plus vieille maison du quartier Griffintown? La première phase de cette opération spectaculaire a eu lieu au début décembre.

Construite dans les années 1820-1830, la maison anglo-saxonne a été déplacée pour permettre la construction du Brickfields, un projet immobilier mixte comprenant 45 unités résidentielles et des espaces de bureaux. La Maison Keegan sera réintégrée dans le hall d’entrée du projet en avril 2017.

La capsule vidéo du déplacement vient d'ailleurs d'être mise en ligne par le promoteur du projet.

«Dès le départ, on savait qu’on voulait garder la Maison Keegan, dit Hugo Girard-Beauchamp propriétaire de Maître Carré, le promoteur du Brickfields. Comme entrepreneur, comme développeur-immobilier, je pense qu’il est important de préserver le patrimoine.»

«On contribue au développement du quartier. Dans mon esprit, il faut que tout le monde en profite», affirme le promoteur.

Le Brickfields, un projet dans Griffintown

Hugo Girard-Beauchamp admet qu’un tel déménagement coûte cher, mais selon lui, le jeu en vaut la chandelle. «Nous sommes des constructeurs et on sait ce qu’on fait. On sait aussi qu’on fait des choses uniques», dit-il.

Il faut dire que le projet immobilier Le Brickfields est assez important pour absorber les coûts liés à la conservation du patrimoine. M. Girard-Beauchamp voit plutôt l’opération comme un investissement qui permet de faire un lien entre le passé et l’avenir.

Hugo Girard-Beauchamp préside aussi la Fondation du Horse Palace, dont le mandat est d’assurer la revitalisation de la plus vieille écurie urbaine encore en usage en Amérique du Nord.

Le Brickfields, un projet dans Griffintown